Publié par J2-Reliance

Toute ressemblance etc. etc.

Je vous présente Triboulet. Profession ? Fou du roi… des rois plutôt : il a travaillé successivement pour Louis XII puis pour François 1er.

Voilà un drôle de métier qui demande pourtant un vrai savoir-faire. Depuis que le célèbre humaniste Erasme a écrit l’Eloge de la Folie, en plein cœur de la Renaissance, les fous sont en effet tenus pour les plus sages des hommes. Triboulet est l’un d’eux, qui va jusqu’à participer au Conseil du roi — notre conseil des ministres actuel… ou votre Comité de direction.

Outre les conseils avisés qu’ils n’hésitent pas à dispenser, les fous ont ce privilège qu’ils peuvent, sans risque, dire au roi ce qu’ils veulent. Un privilège, ou un devoir ? En d’autres termes, ils sont les seuls à donner au souverain un retour sur ses paroles, ses décisions ou ses actions, qui soit exempt de flatterie comme de tout enjeu de pouvoir. Le roi récompense largement ces serviteurs zélés qui remplissent une fonction essentielle pour le gouvernement du pays.

Ne cherchez pas de rapport avec le métier de coach

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article