Publié par Jacques Arnol-Stephan

J'ai souvent eu l'occasion, en accompagant mes clients, d'aborder la question des usages pertinents que peut faire une PME des outils nouveaux qu'offre la "galaxie Internet" … Et de travailler avec eux sur les implications, en termes de management, d'organisation, de culture, que ces nouveaux outils entraînent.

Pour vous en parler, nous avons choisi de nous adresser à un spécialiste. Gaëtan Bourgé dirige la société Zindep. Laissons lui la parole.

Wikipedia, Wiktionnary, … « Wiki » est devenu un nouveau préfixe, familier des internautes. Qu’est-ce que cela recouvre ?
Avant d'être un préfixe, Wiki vient de l'Hawaïen. Dans ce langage « Wiki Wiki » signifie rapide. Ward Cunningham a créé en 1995 un système de gestion de contenu Web qu'il a intitulé « Wiki ». Ce système a la particularité de permettre à tout ceux qui le souhaitent de contribuer sur un sujet donné. L'un des premiers et sans nul doute le plus populaire site de contributions communautaires de masse, est  Wikipedia. L'origine de ce projet est de parier qu'à plusieurs il est plus rapide d'écrire une encyclopédie que de laisser ce travail à quelques experts. Le résultat démontre que si les encyclopédies à la mode ancienne sont plus « exactes » sur quelques définitions, cela ne dure pas car l'inexactitude sur Wikipedia est corrigée rapidement. Et dans le temps, Wikipedia est de toute façon plus pertinente que ses anciennes soeurs, car elle n'attend pas une nouvelle édition pour ajouter une nouveauté : sur Wikipedia le président des Etats Unis est Barack Obama, et ce, jusqu'à ce qu'il arrête ses fonctions.

Cette contribution de masse semble pour l’instant concerner davantage les « particuliers » que les entreprises. Qu’en est-il réellement, chez nous, mais aussi dans les autres régions du monde ?
Sur le Web, la logique géographique est toute différente mais cela est un autre débat... Concernant la contribution de masse, il est exact de constater que les particuliers sont plus concernés que les entreprises. Cependant, des analyses convergentes montrent que les nouveaux usages sur le Web sont l'apanage des internautes, et que les entreprises les incorporent ensuite en fonction de leur besoin. Maintenant ce phénomène de contribuer à plusieurs est déjà adopté par plusieurs entreprises et ce, pour différents besoins : des plates-formes collaboratives sur l'innovation voient le jour (innocentive.com), des entreprises animent des communautés de « prosommateurs » (des consommateurs, qui par leur relation avec l'entreprise, définissent les produits de demain), des entreprises comme Boeing font travailler leur écosystème de sous-traitants dans une vaste collaboration...

S’ouvrir sur le monde du Web collaboratif n’est pas simple pour une entreprise. Cela prend du temps, va à l’encontre des habitudes de « protection du secret ». … Qu’est-ce qu’une PME peut y gagner ?
La rapidité, l'intelligence collective... Maintenant, utiliser ce type d'outil n’est utile que si le management en a besoin : que ferais-je d'un marteau si je n'ai pas de clous à enfoncer ? Et il faut bien comprendre que les outils collaboratifs ne sont pas que des « outils » : c’est une véritable culture.

Est-ce réservé aux entreprises innovantes, high-tech ?
Bien sûr que non. Rob McEwen, après avoir écouté une conférence sur l'histoire de Linus Thorvalds et du développement du système d'exploitation Linux a décidé d'appliquer cette pratique de sources ouvertes à un des plus vieux métier du monde, à savoir, chercheur d'or. Il s'en félicite aujourd'hui.

Introduire du Web collaboratif dans l’entreprise a probablement un impact sur la culture du management. Quelle leçon retenir de l’expérience de Zindep dans ce domaine ?
Qu'on avance en mettant un pied devant l'autre, que travailler de manière collaborative ne s'improvise pas...

Pour un chef d’entreprise qui voudrait « s’y mettre », quelles sont les étapes ?
Osez changer de paradigme en ouvrant, collaborant, partageant, et le tout en regardant le monde...

Un conseil aux PME bretonnes en particulier ?
De lecture alors : Wikinomics de Don Tapscott.


Merci, Gaëtan, pour cet éclairage …

Avec cet article, nous inaugurons un rendez-vous qui deviendra régulier : "Sept questions à …". Vous pourrez bien sûr laisser vos commentaires sur ces articles. Si vous ne souhaitez pas qu'ils soient publiés, il suffit de nous l'indiquer dans le commentaire. Si vous souhaitez qu'ils soient directement relayés au spécialiste interviewé, là encore, il suffit que vous l'indiquiez.

Commenter cet article