Publié par J2-Reliance

Au-delà de simples difficultés conjoncturelles, la crise que nous traversons aujourd’hui remet en question notre perception du monde, nos modèles, nos fonctionnements. L’enjeu est d’envergure, mais les réponses que l’on trouve dans les médias ou les débats politiques sont-elles vraiment à la hauteur ? Est-ce en recyclant de vielles recettes que l’on ouvrira un nouvel avenir ? N’est-ce pas plutôt le moment de faire nôtre cette pensée de John F. Kennedy : “Les problèmes du monde ne sont pas susceptibles d'être résolus par les sceptiques ou les cyniques dont les horizons sont limités par les réalités évidentes. Nous avons besoin d'hommes qui peuvent rêver de choses qui n'ont jamais existé” ?
Plus que jamais, nous semble-t-il, l’imagination et la créativité sont nécessaires. Et cela à tous les niveaux au sein de la collectivité, aussi bien à l’échelle des états qu’à celle des entreprises. Et si c’était les entreprises qui montraient le chemin ? En ouvrant très grande la “boîte à idées neuves” … malgré les difficultés, malgré les nécessaires économies à réaliser, malgré — ou à cause de — l’ampleur des incertitudes.

Pour aider à “penser à côté”, selon la belle formule par laquelle Einstein défini ce qu’est “inventer”, nous avons ressorti de notre bibliothèque un livre sur lequel nous nous appuyons fréquemment lors de nos interventions : Six chapeaux pour penser. Edward de Bono, sommité internationale des sciences cognitives, conseiller de nombreuses “majors” innovantes, d’IBM à Sony Ericsson, y présente un outil ludique qui permet de structurer la pensée. Il l’a élaboré pour aider tous ceux qui veulent booster leur réflexion, identifier des solutions pertinentes, et préparer solidement leur mise en œuvre. La méthode donne d’excellents résultats. Elle est particulièrement adaptée à un travail d’équipe et son utilisation contribue à renforcer la cohésion du groupe — ce qui ne gâte rien !

Six chapeaux, six couleurs…  Chaque chapeau permet à celui qui le porte de jouer un rôle particulier dans la réflexion : facilitant le changement d’attitude dans un débat, permettant de diriger l’attention sur chaque aspect d’un problème, la méthode offre à chacun la possibilité de se dépasser et, globalement, de devenir plus constructif.

Pour sortir des sentiers battus, repenser nos façons de faire, d’être, de nous comporter ou encore imaginer de nouveaux produits, cet outil est décidément une mine ! Le chapeau de la créativité est le chapeau vert : l’utilisation de quelques techniques soigneusement pilotées — comme la pensée latérale qui permet de porter un regard décalé, la provocation ou le remplacement du jugement par le mouvement — complète le tableau. C’est ainsi qu’à partir de la question « Et si on faisait des roues carrées ? », on gagne un avantage concurrentiel fort dans … la fabrication des amortisseurs ! Edward de Bono nous livre le processus de pensée sous-jacent, et plus encore. Des idées folles ? Certes, mais qui — après examen par les différents chapeaux — peuvent déboucher sur des pistes inattendues et finalement gagnantes. Les risques et les opportunités qui se dessinent avec la crise actuelle ne valent-elles pas de tenter la démarche ?

Développer la créativité dans l’entreprise, en amplifiant les compétences des personnes, mais aussi en installant un environnement organisationnel favorable, nous semble une exigence majeure aujourd’hui : nous y reviendrons prochainement dans de nouveaux articles.

 

A lire :
Edward de Bono - Six chapeaux pour penser - InterEditions ; 1987
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article