Publié par J2-Reliance

Début septembre, nous évoquions dans ce blog les débats animés qui ont rythmé l’Université d’Eté de Locarn. Un des ateliers que nous avions alors simplement mentionné a suscité quelques remarques étonnées : il s’agissait des “prophéties de Merlin”. Les prophéties d’un enchanteur, est-ce bien sérieux ?

Il nous a donc semblé utile de revenir sur ce sujet qui a fait plancher bien des sociologues et des psychologues, et qui se révèle aujourd’hui non seulement sérieux mais surtout tout à fait opérationnel dans le monde de l’entreprise.

Un peu d’histoire….

Depuis la nuit des temps, et notamment lors des périodes les plus troublées de l’histoire, il s’est trouvé des “prophètes” racontant des histoires merveilleuses, qui prédisaient, selon le cas, catastrophes ou heureux évènements pour un avenir indéterminé. Relayées par les poètes, combattues — ou encouragées, selon le cas — par le pouvoir, ces histoires dont les origines finissaient par se perdre dans un monde intemporel, avaient pour vocation de porter les imaginations, de redonner l’espoir, et de pousser finalement les hommes auxquels elles s’adressaient à “aider le destin” sitôt qu’un “signe annonciateur” semblait se concrétiser dans la réalité. Que l’on songe à la Bible, au retour prédit du roi Arthur ou à celui de l’empereur Barberousse, les ressorts sont les mêmes : la force de la vision et l’adhésion qu’elle suscite.

“Prophéties autoréalisatrices” …

Sociologues et psychologues se sont penchés sur ce phénomène, jusqu’à ce que William Isaac Thomas mette le doigt sur son ressort essentiel : pour lui, le comportement des individus s'explique, non par la réalité à laquelle ils sont confrontés, mais par la perception qu’ils en ont. Nous agissons comme si notre perception du monde était effectivement la réalité. Et, au final, « si les hommes définissent des situations comme réelles, elles le sont dans leurs conséquences ».

On peut comprendre à partir de cette analyse comment fonctionne ce que l’on appelle aujourd’hui une “prophétie autoréalisatrice”. Lorsqu’une prophétie donne du sens — et que, de ce fait, elle suscite l’action, elle peut se réaliser “comme par miracle”. Mais le miracle n’est qu’apparent : en réalité, c’est l’action des hommes qui la portent qui finit par conduire à sa réalisation. Ainsi, une bonne prophétie est non pas “celle qui se réalise”, mais “celle qui conduit à l’action”, les deux pouvant alors aller de pair.

et stratégie d’entreprise

Mais n’en est-il pas de même d’une “bonne stratégie” ? Dans l’environnement complexe qui est le nôtre aujourd’hui, “prédire” l’entreprise à cinq ans relève-t-il vraiment de l’analyse rationnelle ? Avec le degré d’incertitude, d’imprédictibilité de notre environnement économique, révélé par la crise actuelle et son “arrivée surprise”, la raison ne serait-elle pas justement de se méfier des prévisions “rationnelles” à moyen et long terme, et d’y préférer une vision partagée, mobilisatrice, “prophétique” ? Ainsi, pour paraphraser le théorème de Thomas, “en définissant comme réelle la vision que l’on a de son entreprise dans cinq ou dix ans, cette vision pourra devenir réelle dans ses conséquences”. Non par miracle, mais simplement parce que la perception que chaque collaborateur en aura le mettra en position d’agir pour que cela arrive.

Car comme le souligne Noël Tichy, pour faire évoluer une entreprise, il est nécessaire que le “futur” vers lequel son dirigeant veut aller soit “désirable en imagination” pour les hommes et les femmes de l’entreprise. L’enjeu de la réflexion stratégique n’est plus alors tant de “prédire l’avenir” que de faire émerger le projet autour duquel mobiliser ces hommes et ces femmes. Autrement dit, construire des “prophéties de Merlin” porteuses d’action et de sens pour le dirigeant, son équipe et plus largement tout le collectif humain qu’est une entreprise.

Le théorème de Thomas a d’autres implications tout aussi pertinentes en matière de management. Nous y reviendrons dans un prochain article.

 

Merci à Jean-Pierre Le Mat, ingénieur, Directeur de Décision Alpha… et animateur de la soirée consacrée aux prophéties de Merlin, d’avoir eu la gentillesse de nous communiquer des extraits de son prochain livre qui sera consacré à ce sujet.

 

Commenter cet article